Marc Solari  -  Photos Nature, Faune et Flore d'Alsace

Album Photos

Cliquez sur chaque catégorie pour voir les photos correspondantes.

  • Araignées et Opilions

    Quelques images des nombreuses espèces d'araignées que l'on peut  renconter en Alsace. Certaines sont fort jolies et aucune n'est dangereuse. Seules quelques très grosses espèces peuvent mordre et traverser la peau humaine. Encore faut il  les embêter pour qu'elles le fassent. Elles sont fort utiles en consommnant beaucoup d'autres insectes, qui eux peuvent poser problème comme les moustiques par exemple. Si vous ne les aimez pas, mettez les dehors en utilisant un gobelet mais ne les tuez pas.

  • Criquets et Oedipodes

    Les criquets se caractérisent par leurs antennes courtes et leur corps trapu. Les couleurs sont très variables. Ils sont en général végétariens.

  • Batraciens et amphibiens

    Différents batraciens (grenouilles et crapauds) et amphibiens  (tritons et salamandre) observables en Alsace. Cliquez sur les images pour les voir en grand.

  • Chamois

                                                                      Quelques images des chamois des Vosges. Espèce introduite sur le massif dans les années 1950/60 avec des animaux capturés en Forêt Noire et quelques individus alpins. La population actuelle tourne autour de 1000 individus répartis sur l'ensemble du massif , avec quelques noyaux de fixation sur les Hautes Vosges. L'espèce est chassée depuis 1980 pour limiter son impact sur la végétation et les dégâts à la forêt.

  • Chat forestier

    ce félin discret et mal connu est une espèce européenne à part entière, à ne pas confondre avec le chat haret, qui est un chat domestique retourné à l'état sauvage. Contrairement au chat domestique, il se nourrit pour l'essentiel de petits rongeurs et s'intéresse très peu aux oiseaux. Présent surtout dans l'est du pays, ses effectifs remontent lentement depuis qu'il est classé en espèce protégée.(1979) Farouche et discret il est rarement observé de jour et n'a jamais été domestiqué. Il fréquente des milieux variés, forêts surtout mais aussi marais et friches partout où il trouve calme et proies pour se nourrir. En montagne le facteur limitant est la haute neige qui l'empêche d'accèder à ses proies habituelles. Notre chat domestique, lui, descend du chat ganté de Nubie (Felis catus lybica) domestiqué dès l'âge de fer et importé en Europe par les romains. Les 2 espèces peuvent s'hybrider et les hybrides sont très difficiles à distinguer de l'espèce type. Cependant des analyses ADN récentes montrent que les hybrides sont assez rares dans la nature. L'observer dans la nature est toujours un moment d'émotion pour le photographe.

  • Chenilles diverses

    Quelques unes de nos nombreuses chenilles.

  • Chevreuils

    Images de notre gracieux  petit cervidé.

  • Coléoptères

    Quelques espèces de coléoptères présentes en Alsace.

  • Diptères

    Différentes mouches  et apparentées observables en Alsace.

  • Ecureuil roux

                                          L'écureuil roux est la seule espèce d'écureuil présente en Alsace. Contrairement à son nom, il peut être roux mais aussi brun , noir, blond ou, très exceptionnellement, blanc. Il se nourrit de diverses graines forestières, (faînes, glands, etc...) de fruits, de jeunes pousses, de quelques insectes et ne dédaigne pas les oeufs ou les oisillons s'il peut en trouver. Il se fait un nid de branches et de mousse en haut d'un arbre en été, en hiver par grand froid il préfère un trou d'arbre. En automne il fait des provisions en enterrant différentes graines destinées à être consommées l'hiver. Comme il ne retrouve pas toutes ses caches il contribue à faire pousser des arbres qui, bien plus tard nourriront d'autres écureuils, contribuant ainsi sans le savoir au maintien de la forêt qui le fait vivre.  

  • Hyménoptères

    Quelques espèces de guèpes, abeilles, bourdons et fourmis que l'on peut observer en Alsace.

  • Libellules

    Différentes espèces de libellules que l'on peut observer en Alsace.

  • Lièvre et lapin

                                                                  Quelques images du lièvre d 'Europe et du lapin de garenne.   Pour les distinguer : Le lièvre est grand avec de grandes oreilles terminées de noir. Il gite à découvert dans un champ, un sillon ou caché dans les hautes herbes. On le rencontre en plaine comme en montagne. Il ne creuse pas de terrier, les 2 à 3 petits naissent les yeux ouverts et sont capables de courir dès l'âge de quelques heures. Le lapin est petit, rond, il vit en colonies appelées garennes. Il creuse des terriers dans la terre meuble d'un talus. On ne le rencontre qu'en plaine. Les 5 à 6 petits naissent nus et aveugles, dans un terrier particulier, nommé rabouillère, creusé par la lapine pour la circonstance. Il se nourrit de divers végétaux, avec une préférence pour les légumineuses.

  • Microlepidoptères

    Les tout petits papillons Ils sont si petits que souvent on ne les remarque pas et pourtant, si on regarde de près, certains sont très beaux.

  • Oiseaux

    Cliquez sur chaque catégorie pour voir les photos correspondantes.    

  • Orchidées

    Quelques-unes des espèces d'orchidées que l'on peut rencontrer en Alsace. Beaucoup d'espèces sont menacées par la réduction de leur habitat. Même si elles n'ont pas la prestance de leurs cousines exotiques, les orchidées locales méritent qu'on y prête attention.

  • Orthoptères

    Les grillons, sauterelles et criquets observables en Alsace. Ainsi que la mante religieuse et la courtilière commune.

  • Papillons de jour

    Une partie des 136 espèces de papillons de jour (Rhopalocères) présentes actuellement en Alsace.   Cliquez sur chaque catégorie pour voir les photos correspondantes.    

  • Papillons de nuit (Hétérocères)

                                                                                       Quelques espèces des papillons dit de nuit. L'appellation papillon de nuit n'est pas tout à fait exacte,  puisque certaines espèces volent aussi le jour. Il en existe environ 1000 espèces en Alsace, on ne connaît pas leur nombre exact et on découvre régulièrement de nouvelles espèces pour la région, voire pour la France.         Vu leurs moeurs nocturnes,  leur discrétion et le très petit nombre de spécialistes, l'inventaire des hétérocères de la région est loin d'être terminé.

  • Petits mammifères insectivores

    Quelques espèces de mammifères qui se nourrissent principalement de petites proies animales.  

  • Petits rongeurs

    Mulots, campagnols, rats ,souris.

  • Poissons

    Quelques espèces de poissons visibles en Alsace.

  • Renard

    Quelques images de maitre renard pour vous faire admirer ce magnifique animal. Victime d'un haine tenace de la part des chasseurs. Haine basée sur des préjugés d'un autre âge et sur des arguments stupides et tronqués .Toutes les études scientifiques sérieuses démontrent que le renard est un animal utile à l'agriculture car il consomme de nombreux rongeurs (6000 par an et par renard !), qui font des dégats importants aux cultures et véhiculent différentes maladies. Mais sous prétexte de protéger le sacro saint gibier on lui livre une sale guerre sans merci où tous les moyens sont bons, y compris les plus horribles et les plus abjects pour le détruire. Guerre qui a démontré depuis longtemps qu'elle était inutile et contre productive puisque le renard adapte sa reproduction au nombre de territoires disponibles. De plus des études récentes ont montré que l'élimination des renards favorise la progression de l'échinoccocose et non l'inverse. Bref tout milite pour le respect de cet animal mais les préjugés et la mauvaise foi des chasseurs empêchent toute avancée sur le sujet, avec la complicité des pouvoirs publics qui refusent de tenir compte des études objectives sur le sujet,  pour ne pas contrarier le lobby des chasseurs. Ceux-ci ont en plus le culot de s'intituler premiers "écologistes, alors qu'ils ont amplement démontré qu'ils étaient incapables de gérer quelque espèce animale que ce soit.  

  • Reptiles

    Les différents reptiles que l'on peut rencontrer en Alsace. Cliquez sur chaque catégorie pour voir les photos correspondantes.

  • Sanglier

                                             Quelques images de cet animal méconnu et souvent mal aimé. Il vit en hardes composées de une ou plusieurs femelles (laies) et de leurs petits (marcassins).La harde est menée par la laie la plus âgée et la plus expérimentée. Les laies d'une même harde sont toutes parentes entre elles  (mère, filles, cousines).Les jeunes mâles quittent le groupe vers l'âge de 3 ans, ils vivent alors en solitaire. Les femelles restent avec leur harde d'origine toute leur vie. Il est  omnivore, tout lui est bon :  fruits, graines, herbes, racines, insectes, poissons, vers et larves, petits rongeurs et il est volontiers charognard. Il entre en conflit avec les humains quand il s'attaque aux récoltes, aux vergers ou aux prés. Les mâles ne rejoignent les hardes qu'au moment du rut en décembre, ils peuvent se livrer à de violents combats pour avoir accès aux  femelles. Elles entrent en chaleur toutes en même temps, à la suite de la laie meneuse ce qui permet de synchroniser les naissances. Les jeunes têtent ensuite indifféremment l'une ou l'autre laie. Ceci en conditions naturelles, le fait de nourrir les animaux comme cela se pratique, perturbe leur équilibre et provoque des naissances n'importe quand,  y compris en plein hiver.